"iconiK"

"iconiK" l'installation, galerie de la Fonderie 2008 - le sanctuaire, l'icône et ses gardiens.

Lorsque l’on m’a proposé, en 2008, d’exposer à la galerie Fonderie à Toulouse, j’ai tout de suite été séduit par l’atmosphère intimiste de ce lieu et j'ai rapidement eu envie d'utiliser sa singularité pour présenter à son public un travail se situant à la limite de l’exposition traditionnelle et de l’installation.
La galerie se constitue de deux salles : un rez-de-chaussée et une cave. Ce sont deux petits volumes étroits et longs, dotés chacun d’un demi-niveau. Le rez-de-chaussée est plutôt un lieu d’accueil et de passage, l’espace d’exposition à proprement dit se situant dans la cave dont l’accès se fait par un petit escalier de meunier.
Ce mouvement descendant donne au lieu un aspect de caverne urbaine, futur théâtre de mon imaginaire.

 

Le sanctuaire primitif : au centre repose dans un écrin délicat, "iconiK", l'icône représentative d’une histoire inconnue. Elle est protégée par ses gardiens de métal.
Le mastaba de l'auteur : faisant face au sanctuaire, une poupée de chiffon figée dans sa prison existentielle, ses outils de créateur à ses pieds, observe l’œuvre.
Ce personnage incarne un «moi» trop réserve, peu enclin aux joutes d'égaux, qui se perd sur le chemin de la destinée.

 

La création vie sa propre existence, indépendante et l'artiste n’est jamais complètement l’auteur de son travail artistique. Alors, dans ce monde de griffes et de signatures, une question se pose.

Qui est le plus important de l’œuvre ou de l'auteur?

 

"iconiK" incarne à sa manière cette non existence du nom.

Rien n'y est de ma main, tout y est l’œuvre du temps. Et le temps a toute sa place ici, dans ses éléments constitutifs bien sûr, mais aussi dans la durée de ce travail qui nécessitera six ans pour être achevé, par une simple pierre jusqu'alors manquante : une tête.

Là s'arrête mon travail. L’existence narrative de l’œuvre n'est plus de mon recours mais du votre, chers visiteurs. Désormais elle est votre.

"iconiK" l’œuvre - vieux matériaux - 32x78 cm - 2000/2006

"iconiK" l'installation, galerie de la Fonderie 2008 - le mastaba de l'auteur.